Après le 29 mai et le NON

par Claude Rochet
Professeur associé en gestion de la technologie et économie institutionnelle
Université d'Aix-Marseille III

Mis à jour le 1/06/05 à 17:56:47

Après le NON: "Il est l'heure d'être radical", par Jacques SAPIR

Les élites s'accrochent à leur banane, et continuent de défendre leur paradis de papier, à l'exclusion de toute autre alternative.

Je me contenterai d'examiner les fondamentaux de ce texte du point de vue de ma spécialité académique: la gestion de la technologie et l'économie institutionnelle.

On pourrait, bien sûr, et ce serai